Qui sont les grands auteurs de la dramaturgie classique ?

L’évolution de la vie littéraire européenne a connu plusieurs mouvements et écoles. À chaque siècle, son combat et ses pionniers. C’est ainsi qu’au XVIIe siècle, l’on a assisté à une redéfinition de l’art dramatique. On parlait de la dramaturgie classique. Mais quelles en étaient les figures de proue ?

La dramaturgie classique en quelques mots

La dramaturgie classique est un courant littéraire du XVIIe siècle français. Elle se focalise sur le respect strict des techniques classiques de composition du théâtre. Il s’agit des règles des trois unités, de vraisemblance et bienséance, de structure interne du texte théâtral (exposition, nœud, péripéties et dénuement). Cet esprit policier de la création a connu un trio de dramaturges, chacun avec son œuvre unique en son genre.

Racine

Né le 22 décembre 1639 à La Fierté-Milon, Jean Racine est à la fois dramaturge et poète. Il est considéré par la critique comme le modèle de la tragédie classique. Son originalité réside dans sa rigueur dans la construction théâtrale, sa maîtrise maximale de l’alexandrin et la profondeur de son analyse psychologique. Chose exceptionnelle chez ce dramaturge est qu’il déteste la profusion d’actions. Et bien évidemment, ses pièces en portent les marques. Les plus représentatives sont Andromaque (1667), Les Plaideurs (1668), Britannicus (1669).

Pierre Corneille

On l’appelle aussi Corneille l’aîné ou le Grand Corneille. Il naît le 6 juin 1606 à Rouen et meurt le 1er octobre 1684 dans la ville de Paris. Il s’est illustré au XVIIe siècle par son théâtre hybride combinant la tragédie et la comédie. Il est auteur d’une trentaine de pièces de théâtre dont les principales sont Médée (1635), L’illusion comique (1636) et le Cid (1637).

Jean-Baptiste Poquelin dit Molière

De son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin, Molière naît à Paris le 15 janvier 1622. C’est dans la même ville qu’il va rendre l’âme le 17 février 1673.
Avec sa farce intitulée L’Etourdi ou les Contretemps (1655), Molière est reconnu comme le premier farceur français. Mais en réalité, il doit sa réputation à sa pièce, Les Précieuses ridicules, une pièce à succès qu’il écrit en 1659. Molière est auteur de plusieurs autres pièces dont les titres sont très attractifs.