Les différentes phases pour porter secours à un individu à Bordeaux

Le secourisme encore appelé gestes préalables de survie est l’ensemble des techniques faciles qui permettent de déjouer une situation de mort immédiate et de diminuer considérablement les effets directs d’une négligence de blessures. Il ne se pratique pas selon le jugement du secouriste. Il y’a une procédure à suivre. Découvrez la à travers cet article.

 

Sécuriser la zone  de commission de l’accident et les individus ayant rapport

Après qu’il y’ait eu accident, vérifiez les mesures de sécurité et assurez vous qu’il n’y ait pas d’autres dangers additionnels tels que incendie, tension électrique etc. Pour avoir plus de détails à ce sujet n’hésitez pas à vous diriger sur ce site. Ne vous rendez sur ce lieu que si et seulement si vous êtes sûr d’en ressortir indemne ( sans risque de fracture ou de danger physique). Si vous le pouvez, protéger les victimes en attendant l’arrivée des ambulanciers. Vous pouvez aussi établir un bornage de sécurité pour éloigner les tiers ( étrangers à l’accident). 

 

Appréciation de la situation de santé de la victime 

En présence d’une urgence médicale ou d’un état de choc, le mieux est de rassurer la victime. Vérifiez bien qu’elle soit consciente. Si oui, posez lui des tas de questions tout en patientant l’arrivée des spécialistes. L’idée est de la tenir éveillée pour faciliter la tâche aux ambulanciers. Si elle est inconsciente il faudra agir vous-même. Contrôler que la victime ne répond pas à vos stimulations. Dans ce cas, il faudra dégager les voies aériennes ( par le bouche à bouche ou autre méthode si vous êtes expérimenté). Dès qu’elle se met à respirer, vérifier chaque minute le rythme de la respiration jusqu’à l’arrivée des secours.

 

Appel à l’aide

Si malgré toutes ces méthodes vous n’arrivez toujours pas à porter secours à une personne, alors il ne reste plus qu’à contacter les services d’urgence. À Bordeaux les numéros d’urgence à contacter sont : le Samu ( numéro 15) en cas de défaillance de santé, la police et la gendarmerie (numéro 17) en cas de problème lié à la sécurité publique et les sapeurs-pompiers ( numéro 18) pour les tourments liés aux accidents et surtout d’incendie.